8 mai 2017

J24, dimanche 10 août, brouillard, 17 km


La pluie et le vent s’arrêtent durant la nuit.
Au matin la région est recouverte d'un épais brouillard, mais nous nous réjouissons de pouvoir naviguer.
A 10 h nous sommes sur l’eau.






Au programme de la journée la traversée du Pakitsoq, un fjord de 3 km.


Celle-ci se fera "à l’aveugle" à l’aide de la boussole et du GPS.






Nous perdons toute notion de direction et sans GPS ou boussole nous pourrions dévier de notre trajectoire sans nous en rendre compte, d'autant plus qu'il n'y a pas de vent ou de courant pour nous orienter.







Les icebergs surgissent comme des fantômes dans le brouillard.












Finalement la côte opposée apparait.








Le brouillard s'ouvre un peu et permet de mieux apercevoir les icebergs.






Nous évitons la plage à moustiques du Bivouac 3 et poursuivons notre route pour nous installer un peu plus loin sur des plaques de rocher.










Une fois de plus la corvée de déchargement commence.

Puis le transport des kayaks et l'établissement du campement.







Nous installons la tente sur une magnifique terrasse avec vue sur le brouillard.
Puis celui-ci se lève et le soleil perce, nous dévoilant un spectacle splendide.


Il y a beaucoup d’icebergs au loin et de la glace partout.








Le coucher de soleil s'en mêle pour nous offrir un spectacle "glace et brouillard" grandiose.




On s'offre un petit whisky installé aux premières loges.
Il y a beaucoup de bruits de baleines au loin.



Sur Iridium notre fils nous avertit qu’il y aura beaucoup de pluie dans 2 jours, avec des rafales de vents à 50 km/h.
Nous décidons d'avancer un maximum le lendemain pour nous rapprocher d'Ilulissat et prévoyons de terminer notre voyage un jour plus tôt que prévu.

J24

7 mai 2017

J 23, samedi 9 août, pluie et vent, 0 km


LA journée pourrie de notre voyage. Il pleut et le vent souffle fort.


Nous restons dans notre tente une grande partie de la journée. 
Nous sortons nos liseuses et lisons pour la première fois du voyage. Jusqu'à présent nous étions trop occupés pour le faire.
La tente est secouée par les rafales de vent et le bruit de la pluie rythme notre lecture.


A midi on chauffe de l’eau pour le repas pendant une accalmie, puis on continue à
somnoler et à bouquiner.
La journée se passe ainsi.


 La végétation commence à changer.
Les feuilles des saules nains et des bouleaux se teignent progressivement de rouge.
L'automne approche déjà au Groenland.

J22



6 mai 2017

J22, vendredi 8 août, soleil , 17 km


Mer un peu agitée, mais beau temps après dissipation de quelques nuages. La côte est assez monotone.







Nous contournons le sud de l’île "Arve-Prinsens" et remontons un peu vers le nord jusqu`à une plage, où on s'arrête pour midi.











Petite pause casse-croûte avant la traversée de 6 kilomètres du fjord Atâ Sund.



A chaque fois, avant une traversée, on s'inquiète de savoir si le vent risque de se lever.
Quelques nuages lenticulaires au-dessus de la calotte nous font craindre l'éventuelle apparition de vents catabatiques.
Ceux-ci doivent souffler dans la région d'Eqip Sermia


La traversée de 6 km s'effectue sans aucun problème. Il y a très peu d'icebergs en vue.


Quelques cormorans nous saluent à l'arrivée. 


Nous avons refermé notre boucle autour de l'île Arve Prinsens et nous retrouvons sur le trajet de notre montée vers le nord dans l'Atâ Sund.

 Nous utilisons un des campements que nous avions occupé à l'aller, le bivouac n° 4, qui est à l’ombre à notre arrivée, puis sous les nuages. On ramasse des moules pour le souper.


J22